Passer le contenu Passer la navigation

Le doudou, un objet transitionnel pour l’enfant… Mais pas seulement

Le doudou un objet transitionnel pour l’enfant

 

Animal en peluche, couverture, poupée : le doudou d’un enfant peut prendre plusieurs formes. Tour à tour compagnon de sieste, confident ou camarade de jeu, le doudou devient rapidement indispensable et sa perte ou son oubli peuvent être à l’origine de véritables drames. Quel est le rôle du doudou pour bébé ? Pourquoi est-il important pour son développement ?

Le rôle du doudou pour l’enfant

Il n’existe pas de généralités autour de la question du doudou chez l’enfant. Alors que certains s’attachent très tôt à un compagnon en particulier, d’autres jouent indifféremment avec leurs peluches et s’en détachent facilement. Dans un cas comme dans l’autre, pas d’inquiétude : si votre enfant n’a pas de doudou, c’est qu’il n’en ressent pas le besoin.  

En général, l’attachement de l’enfant à un doudou commence vers l’âge de 8 mois. C’est le moment où émerge la peur de la séparation, quand ses parents le laissent à la crèche ou même lorsqu’ils quittent une pièce et sortent de son champ de vision, par exemple.

Le doudou permet de réconforter l’enfant, et de rendre la séparation plus supportable. Ce compagnon le rassure en l’absence de ses parents, lui tient compagnie quand il se retrouve seul à l’heure du coucher par exemple, et l’aide à aborder des situations nouvelles, chez le médecin ou à la crèche par exemple. On parle du doudou comme objet transitionnel : le doudou crée une passerelle entre l’environnement connu, rassurant, sécurisé de bébé, et les situations inconnues. Il assure surtout la transition entre la relation fusionnelle de l’enfant avec ses parents, et les prémices de son autonomie. D’où l’importance de ne pas confisquer doudou pour punir votre enfant quand il fait une bêtise. Plus qu’un jouet, c’est un véritable soutien moral pour les enfants qui en ont un.

 

   Retrouvez notre large sélection de doudous pour tout-petits et trouvez le compagnon qui saura rassurer bébé et l’accompagner au quotidien.

 

doudou perdu

 Mon enfant a perdu son doudou : que faire ?

 Entre votre enfant et son doudou, la relation est fusionnelle. Du réveil au coucher, de la sieste à la promenade au parc, ils sont inséparables. Inutile de préciser que l’oubli ou la perte de son précieux compagnon peut vite tourner au drame pour l’enfant.

 Son odeur, sa texture, son usure sont uniques. Remplacer le doudou par un autre neuf, même s’il est identique, risque d’être totalement inefficace. Pour éviter une tragédie si doudou disparaît, deux options s’offrent à vous :

  •  Acheter deux doudous identiques et les donner en alternance à votre enfant pour que leur aspect et leur odeur soient similaires. En cas de perte, l’un peut ainsi facilement remplacer l’autre ;
  •  Laver régulièrement le doudou afin qu’il s’habitue à ce que son odeur ne soit pas trop marquée. Le jour où doudou disparaît, vous pouvez ainsi le remplacer par le même doudou neuf.

 

 

 

 

role du doudou

À quel âge l’enfant doit quitter son doudou 

Plusieurs évènements font qu’un jour l’enfant n’a plus besoin de son doudou pour se rassurer, se consoler ou lui tenir compagnie. En grandissant, il se fait de nouveaux amis et a moins besoin de son compagnon en peluche pour se rassurer et jouer. Le développement du langage lui donne aussi un moyen plus efficace pour exprimer sa peur, sa tristesse et demander à être rassuré. 

Si la plupart des enfants délaissent leur doudou entre 3 et 5 ans, il n’existe pas « d’âge limite », et certains petits en ont besoin jusqu’à 6 ans, pour dormir ailleurs que chez lui ou se rassurer chez le médecin, par exemple. 

Pour respecter le rythme de votre enfant, il est fortement déconseillé de supprimer le doudou du jour au lendemain et contre son avis. S’il ne s’en détache pas de lui-même, vous pouvez toutefois l’aider à s’en séparer :   

  • fixez des règles et autorisez-le à prendre son doudou pour certains moments précis : à la crèche pour se rassurer, pour faire la sieste, pour faire un trajet en voiture… ;
  • s’il se rend compte en chemin qu’il a oublié son compagnon, ne faites pas demi-tour. Essayez plutôt de lui expliquer que s’il n’a pas pensé à la prendre, c’est qu’il grandit et en a moins besoin. En revanche, si l’absence du doudou génère de l’anxiété chez votre enfant, il est préférable de le récupérer.
  • déterminez un endroit pour ranger son doudou ; c’est là que votre enfant pourra le trouver quand il en aura besoin et qu’il devra le déposer dès qu’il n’en voudra plus ;
  • faites des concessions : si bébé ne veut pas lâcher son doudou pour passer à table, autorisez-le à le poser à côté de la table, pour qu’il puisse le voir sans le salir.

Pour l’enfant, le doudou est une source de réconfort : le fait qu’il ait du mal à s’en séparer démontre un besoin d’être rassuré, plus qu’un signe d’immaturité. Observez ce qui provoque son inquiétude et à quel moment, pour l’aider à mieux appréhender ces moments.

 
   Aubert, spécialiste de la puériculture, vous accompagne dans votre vie de parents. De la naissance à la petite enfance, découvrez tous nos produits en ligne